Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au cours de cette causerie liée à notre traditionnel enseignement du Vendredi Lecture, nous parlerons de la confession chez les Ekang ou peuple Ayong.

Initié ou pas, lorsqu'on est un être conscient, il arrive qu'on commet des fautes lourdes allant à l'encontre de la fonction dans laquelle on est guidée. La reconnaissance des fautes fait qu'on se confesse, qu'on s'adresse aux Ancêtres qui sont dans notre lignée généalogique et du rite auquel nous sommes maîtres initiateur; le cas de #Ngunmelan, #Mima, #Ngyegang...

(c) Venant Debomame 2022 - Sikolo ékang

C'est parce que les Ancêtres veillent à la postérité de la communauté, à l'harmonie générale de la famille; au bonheur de tous que nous avons le devoir de se retourner vers eux pour extirper nos fautes.

 

Après avoir pris les dispositions très particulières, on leur adresse la prière en ces termes;

 

"Ancêtres de ma lignée, je sais que vous savez ce qui m'amène à vous déranger. Ma tête bouillonne et mon cœur me tambourine la poitrine...

Ai-je vraiment besoin de vous expliquer, puis que vous savez? mais avant de préciser ma pensée, je vais d'abord vous faire ma confession: [ C'est à ce moment qu'on dit ses fautes et ses mauvaises intentions ]

J'ai reconnu mon tort alors qu'il était trop tard pour revenir sur ma décision. Je vous demande pardon. Je prends la résolution, désormais de ne pas me laisser emporter par mes sentiments et mes émotions...

Je suis vraiment trop ignoble pour oser m'adresser à vous, mais je sais que vous être BONS et que vous plaiderez ma cause auprès de Celui auquel je ne peux parler, vu ma personne insignifiante et odieuse...

Pour le reste, j'espère que je n'ai rien à me reprocher, mais votre jugement est le plus sûr. Je vais donc expier mes péchés, en vous égorgeant un mouton dès ce soir ". Abim té !

 

POUR NE PAS CONCLURE:

Il est bon de noter que ce qui est intéressant ici, et d'un point de vue théologique, c'est la notion d'intercession, on ne s'adresse pas à Dieu pour réclamer son pardon.

Voilà un acte de contrition qui s'ouvre sur une invitation à travailler sur la figure du Saint dans la société africaine. Car, tout acte religieux se refaire nécessairement aux Ancêtres chez les Ekang.

 

Venant Debomame

Twitter: Vendredi 19 aout 2022

𝐑𝐞́𝐟𝐞́𝐫𝐞𝐧𝐜𝐞𝐬:

1. Tsira Ndong Ndoutoume, le Mvett, 1993

2. S-Pierre Mvone Ndong, Melan & Christianisme,2011

3. Venant Debomame: Introduction aux mystères, 2020

Abonnez-vous à ma page Youtube pour bénéficier des vidéos et des enseignements directs. #Sikoloekang #Gabon

 
Tag(s) : #ecole Ekang, #Ekang
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :